Comment nos poules ont été mangées 4 fois et plus jamais depuis ? #poulailler

Salut les jeunes pousses !

Il y a 5 ans, on fermait la trappe du poulailler, à chaque tombée de la nuit. Et chaque matin, on la ré-ouvrait pour laisser sortir les poules dans leur enclos grillagé.

Mais un soir, on ne pouvait pas être rentré avant la nuit, elles se sont fait  attaquer par un renard (probablement) qui en a mordu une et en a emporté une autre sur les trois.
Cela renforçait la nécessité d’être systématiquement là le soir pour fermer la trappe …

Une autre fois, nous les avions fait sortir dans le grand jardin, en dehors de l’enclos. Mais à l’approche de l’obscurité, au lieu de rentrer dans le poulailler, elles se dispersèrent dans le jardin, à la recherche d’une cachette. Quand on s’en est aperçu, nous les avons cherchées puis ramenées, sauf une. Et son dernier cri pendant la nuit indiqua le début d’un bon repas pour un heureux passant.

Une fois de plus, la nécessité d’être attentif quotidiennement se manifestait. On demandait à notre famille ou nos amis d’aller ouvrir et fermer en notre absence, pas super pratique …

De temps en temps on les laissait aller dans le jardin, mais elles ont dévoré nos salades, et retourné les petits plants dans le potager avec leurs griffes.

Donc on leur a fait deuxième enclos bien plus grand cette fois, qui les empêchait d’aller jusqu’au potager. Mais au printemps, en pleine journée, alors que nous pensions qu’elles étaient en sécurité, nos 4 poules se sont fait manger à nouveau.

En se renseignant auprès des voisins, nous avions conclu que c’était tout à fait exceptionnel de se faire attaquer en journée, donc 1 mois plus tard, nous avions de nouveau des poules, et nous les laissions dans ce grand enclos (grillagé je précise). Mais de nouveau, couic. Nous avions été repéré comme un terrain de chasse idéal…

C’est à partir de là que nous avons construit un enclos “blindé”, pour répondre aux deux besoins que l’expérience nous avait montré : sécurité des poules la journée, et sécurité des poules le soir quand nous ne sommes pas là pour fermer la trappe de leur cabane.

Depuis, nous ne nous sommes jamais plus fait manger nos poules.

Nous allons construire un nouveau poulailler, nous en profiterons pour bien détailler comment nous avions fait sur les deux précédents, et comment nous allons faire pour celui-ci.

Et d’ailleurs, quels sont les obstacles que vous rencontrez autour de la réflexion ou la construction de votre poulailler ? Motivez-vous à poser les questions en commentaires, cela nous permettra grâce à vous de cibler les articles sur les réponses les plus intéressantes 🙂

Merci à bientôt !

Découvrez aussi la série consacrée à notre défi création d’un potager en permaculture (cliquez dessus pour le découvrir)

Partager / liker l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

9 réflexions sur « Comment nos poules ont été mangées 4 fois et plus jamais depuis ? #poulailler »

  1. A la lecture de cet article me vient une seule question : qu’est-ce que c’est un poulailler blindé ??
    Nous, nous avons 2 poules dans un (très) grand enclos et même les fois où on est rentrés ta4d le soir elles étaient toujours là… Mais je suis curieuse 😉

    1. Bonjour Sarah,

      Ah donc chez vous il y a moins de prédateurs affamés alors ^^ ou bien vous avez un chien ?

      Un poulailler “blindé” c’était pour dire que l’enclos est résistant à l’intrusion de prédateurs.

      Ainsi, même si vous ne fermez pas la cabane, les poules sont en sécurité. Concrètement, ça veut dire grillage à maille fine, enterré profondément et clôture sur tout le dessus aussi !

      Merci pour cette question, à bientôt

      1. Ah carrément !! Ça veut dire qu’il ne faut pas un trop grand enclos alors, sinon ça doit être compliqué, non ?
        A part ça, non, on n’a pas de chien, et les poules des voisins ont déjà été mangées… donc je ne sais pas pourquoi les nôtres vont toujours bien. Mais c’est cool ! 😉

        1. Bonjour Sarah, si tout se passe bien il ne faut pas chercher les problèmes ahah !
          Je vous envoie quand même le guide bonus sur le poulailler vous allez voir comment nous avons fait 🙂 et y trouver plein d’autres choses. Bonne lecture 🙂

  2. Curieuse de savoir comment vous avez blindé votre poulailler. Nous en avions 4, une a disparu dans la nuit de Noël 🙂 et une autre cet été, probablement dû à la chaleur …
    Il en reste 2 qui ne pondent plus (elles ont 4 ans). Qu’en faire ? Je ne veux pas les tuer ! Notre terrain n’est pas suffisamment grand pour en avoir beaucoup. Je crois que je vais attendre le printemps et voir si elles pondent à nouveau et pourquoi pas en reprendre 2…

    1. C’est assez incroyable de similitude ! Nous avions 4 poules, une est tombée malade l’hiver dernier, à tel point que nous l’avons rentrée dans le salon (il y avait beaucoup de neige). Son état ne s’améliorant pas, nous l’avons amenée chez le véto, qui n’a rien sur faire. Au bout de 6 semaines de cohabitation avec la poule, elle n’avait pas l’air de s’en remettre et nous avions peur qu’elle souffre, donc nous l’avons confiée à notre voisin qui sait les faire partir…
      Depuis, cet été je crois, une autre est décédée sans raison apparente, nous l’avons retrouvée raide dans la cabane.

      Et il nous en reste 2, qui ont dans les 4 ans également, et qui ne pondent plus. On ne veux pas les tuer non plus, elles viendront avec nous dans le prochain poulailler et accueilleront 2 jeunettes qui leur remonteront le moral ^^

      Pour le côté “blindé” du poulailler, comme je disais à Sarah à l’instant (je copie colle ^^) : c’était pour dire que l’enclos est résistant à l’intrusion de prédateurs.

      Ainsi, même si vous ne fermez pas la cabane, les poules sont en sécurité. Concrètement, ça veut dire grillage à maille fine, enterré profondément et clôture sur tout le dessus aussi !

      A bientôt

  3. bonjour
    très intéressant, ça me fait penser à mes poules. un bel enclos dans une ancienne cour murée. Mais rien sur le dessus. Bilan : 4 jeunes poules que j’avais recueillies, enlevées par des pies !!! Sinon, c’est normal qu’une poule pousse moins l’hiver 😉

    1. Effectivement, elles pondent à nouveau depuis le début du printemps. Par contre, j’ai régulièrement eu un souci d’œuf mangé. Je pense avoir résolu le problème en leur donnant régulièrement des coquilles d’huîtres broyées. Difficile ces belles demoiselles !!! 😉

      1. Bonne nouvelle 🙂 Il faut aussi les ramasser plus souvent dans les périodes où elles les mangent ça peut aider à les déshabituer. Bonne journée !

Laisser un commentaire