Vidéo – Deux actions pour démarrer votre potager

Aujourd’hui on va parler de ce qu’il est possible de faire pour commencer, au tout début, à partir de rien, son potager.

COMPOST

Et déja l’une des premières choses, c’est de récupérer toutes les épluchures de fruits, de légumes, les restes de cuisine, et les mettre quelque part dans le jardin, comme ici.

Ce que vous pouvez faire c’est mélanger ces restes avec de la paille, ça fera plus de matière à la fin et ça se décomposera mieux.

Ce que j’ai fait c’est que j’ai rajouté un peu de terre dans laquelle il y a des vers de terre pour essayer de leur donner envie de venir ici.

Une autre action à faire au début dans le jardin c’est tout simplement d’observer, de regarder un peu dans tous les coins où est-ce qu’il serait possible de faire quelque chose ou de ne rien faire du tout.

Nous on a choisi un petit coin là au pied d’un mur où on se dit qu’on va forcément cultiver quelque chose.

Là on a pas beaucoup de temps, pour l’instant, au début, avec le déménagement, l’installation dans un nouveau lieu, ça sera toujours le cas pour tout le monde. Beaucoup de chose à faire au début, mais il y a quand même quelque chose qu’on peut faire dès le début, qui est très simple et que je vais vous montrer tout de suite.

PAILLAGE

L’idée c’est de prévoir d’ici quelques mois de planter des choses ici, en se servant du mur comme support pour des petites plantes comme des haricots ou des concombres, toutes les plantes qui ont envie de s’accrocher quelque part. C’est un mur exposé sud, sud-ouest, plutôt ouest même donc qui aura beaucoup de chaleur.

Ce qu’on va faire c’est qu’on va couvrir le sol en fait, avec de la paille qu’on a récupéré il y a pas très longtemps, et puis on a mélangé avec des feuilles qu’on a trouvé dans le jardin, pour en fait se débarrasser de la végétation qui est en place et avoir un sol ameubli et aussi attirer la biodiversité du sol qui va nous aider à ameublir, les vers de terre etc.

Comment ça marche ? Hop là – Il suffit d’étaler grossièrement le paillage sur la zone convoitée.

Et voilà, au bout de deux minutes c’est fini. C’est déja une action qui va vous permettre de faire un pas de plus vers l’obtention d’une zone de culture qui soit vivante et productive.

La question qui reste c’est où est-ce que vous pouvez vous fournir cette paille si c’est pas un voisin qui vous la donne ?

En coopérative agricole ou directement chez les producteurs de céréales, vous trouverez de la paille sous forme de bottes, une botte de paille c’est quelques euros, ça se met dans le coffre d’une voiture et ça permet de couvrir votre sol.

A bientôt !

Partager / liker l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire